> Maison Antton>Contes chocolatés> Les baisers de chocolat - Conte & Légende du Pays Basque

Les baisers de chocolat

Baisers de chocolatTout le monde le dit : les Laminak ont beau être petites, elles sont très belles. Et il arrive que cette beauté rende les garçons follement amoureux. C'est ce qui arriva à un jeune contrebandier du village d'Espelette qui avait l'habitude de marcher la nuit en portant un gros sac à travers la montagne.

Alors qu'il parvenait sur le pont de Basseboure, il entendit une voix qui chantait merveilleusement. Sans bruit, le garçon se pencha vers l'eau et il aperçut une Lamina d'une si grande beauté que, cette nuit-là, la Lune vexée hésitait à se montrer au-dessus de l'horizon. Le jeune contrebandier demeura ainsi un long moment à observer la Lamina qui peignait ses longs cheveux en chantant.

Mais quand la Lamina s'inclina vers le ruisseau qui lui servait de miroir, la Lune jalouse éclaira le visage du garçon qui se refléta aussitôt dans l'eau. La Lamina se redressa et, peu farouche, fit un geste amical en direction du garçon qui lui dit sans hésiter : "Tu es vraiment très belle, accepterais-tu de me donner un baiser ?" La lamina lui répondit : "D'accord, mais pose d'abord ton sac et descends sous le pont…" Comme il n'y avait pas de nuage dans le ciel, la Lune fut bien obligée d'être complice de ce long moment de tendresse sous le pont.

Puis, quand les premières lueurs de l'aube apparurent derrière la montagne, la Lamina dit au garçon : "Pour que tu ne m'oublies pas, tu trouveras dans ton sac les baisers que je n'ai pas eu le temps de te donner ; en souvenir de notre rencontre, ils auront la couleur de la nuit et le goût de l'amour…"

En arrivant dans sa maison, le garçon découvrit que son sac débordait de bonbons de chocolat.

Texte écrit par Claude Labat, inspiré de la mythologie basque.